Solutions d’air comprimé pour entreprises opérant dans le secteur de la métallurgie

métallurgie

Dans les entreprises qui opèrent dans le secteur de la métallurgie, on s’occupe de la production et de la transformation des métaux. Elles entrent dans la catégorie des industries œuvrant dans la forte intensité. Durant tous les processus de fabrication, l’air comprimé est l’élément de base essentiel qui permet de garder un environnement stable, mais il apporte aussi ses bienfaits au niveau du perfectionnement des produits finis.

L’air comprimé dans la fabrication de l’acier

Dans le haut-fourneau, il y a deux grandes étapes de fabrication. En premier lieu, il y a la transformation du minerai de fer en une fonte brute. Celle-ci sera ensuite placée dans le convertisseur pour être transformée en acier brut.

C’est durant la première étape de fabrication que l’on a surtout besoin de l’air comprimé. Le haut fourneau est ainsi utilisé pour faire des couches de combustible, et de lit de fusion en alternance. Dans la partie basse, il y a les tuyaux pour l’insufflation de l’air comprimé, aussi connu sous le nom de vent chaud. C’est de l’air auquel on ajoute du combustible et de l’oxygène pour parfaire la fusion. Lorsque la fabrication est terminée, il faut encore utiliser de l’air comprimé pour procéder au refroidissement. Cela conditionne entres autre la qualité et les spécificités de l’acier obtenu. Pour ces raisons, le secteur de la métallurgie ne peut pas se passer de l’air comprimé dans ses activités.

L’utilisation d’air comprimé dans le prétraitement 

Durant les étapes de fabrication de métal ou des pièces métalliques, il faut que l’environnement soit exempt de saleté, et la surface de travail ne doit comporter aucun dépôt, ni particules. Effectivement, ces taches peuvent avoir des impacts sur les aspects du produit fini. Par exemple, il se pourrait qu’il y ait un défaut surfacique, à cause d’un morceau de métal qui s’est installé sur le plan de travail.

Pour se débarrasser de ses déchets d’aciers, il faut procéder au sablage, un procédé qui nécessite aussi de l’air comprimé. Il permet d’enlever les restes de matériaux qui se déposent sur la surface comme les rouilles, les taches de peintures ou encore d’autres saletés. Cela permet de remodeler les pièces, et de leur donner une surface impeccable après les traitements. Par ailleurs, il faut savoir que cet élément n’est pas seulement utilisé dans la métallurgie, mais aussi dans d’autres secteurs d’activité.

Procéder au traitement des surfaces avec de l’air comprimé

L’EPS (revêtement par poudrage électrostatique) ou le frittage par tourbillonnement convient à la plupart des pièces métalliques. Pour dépoussiérer chaque objet, il faut recourir à l’air comprimé. On l’utilise aussi dans les cabines de peinture. Sa qualité influence celle du produit fini, ainsi, il doit être pur et exempt de matières indésirables comme de l’huile. Dans le cas contraire, il va y avoir des bulles ou des cratères sur la peinture.

On utilise aussi de l’air comprimé dans l’anodisation, avec du courant continu et dans le générateur. C’est une étape électrolytique servant à la fabrication de l’aluminium. On le nomme aussi l’anodisation GS, lorsqu’il s’agit d’un bain d’acide sulfurique. Durant les étapes d’oxydation, il y a un mouvement actif de plusieurs électrolytes, actionné par l’insufflation d’un air comprimé.

En outre, il y a la projection thermique qui permet de parfaire les surfaces, ce qui nécessite de l’air comprimé pour faire la pulvérisation à l’arc électrique, et à la flamme. Dans ce cas, il joue le rôle d’un gaz d’atomisation.

La transformation et l’outillage

Pour faire la découpe et la soudure d’objets en métal, on utilise souvent un laser, mais là encore, on ne peut pas se passer du recours à l’air comprimé. Seulement, il faut utiliser de l’air comprimé sec et pur.

Dans le soudage, il faut une pression de 8 bars d’air comprimé pour diriger les particules, cela suppose également l’utilisation d’un crossjet. Pour la découpe, il va servir à l’insufflation, ou au nettoyage du canal de miroir. Quand l’air comprimé est refroidi, il améliore la qualité surfacique et l’état des découpes. En plus, il enlève les particules en évaporation, et les autres matières indésirables.

D’un autre côté, la fabrication des outillages pneumatiques dans le secteur de la métallurgie requiert l’utilisation de l’air comprimé. Il dirige et commande chaque outillage, et il faut qu’il soit de très haute qualité qu’il ne contienne aucun autre élément. Dans le cas contraire, il va y avoir des corrosions et des problèmes dans les conduites. Par exemple, le marteau pneumatique et les ponceuses que l’on utilise pour fabriquer les objets en aciers est un outillage à air comprimé.

En quoi consiste l’usinage sur site ?
Trouver une société spécialisée dans les procédés laser et les matériaux