Découvrez la fabrication additive, l’impression 3D de demain !

La fabrication additive et l’impression 3D sont deux procédés qui consistent à créer un objet solide en ajoutant des couches fines de matières à partir d’un modèle numérique. La technique de stéréolithographie, dite de prototypage rapide, définit entre autres la confection d’un prototype précis et complexe avec des résines photosensibles. Utilisée plutôt par les industriels, la fabrication additive est une technologie moderne, qui représente un avenir très promettant pour l’impression tridimensionnelle.

Qu’est ce que la fabrication additive ?

La fabrication additive fait partie des éléments essentiels de l’industrie du futur. Ce processus permet de produire des objets solides de formes complexes, en superposant couche par couche de fines matières plastiques ou métalliques. Dans cette option, il utilise la conception assistée par ordinateur (CAD) et des scanners tridimensionnels. L’objectif consiste à obtenir une nouvelle pièce, dotée d’un niveau de qualité et de précision important. Il présente une surface parfaitement lisse avec des détails extrêmement fins. Cette méthode se caractérise par les types de matériaux utilisés et la manière de superposer les couches. En effet, elle fait appel à différentes technologies pour les déposer, dont la fusion, le frittage, l’agglomération, la polymérisation, l’extrusion, l’hybridation ou encore la photopolymérisation. Dans le domaine industriel, les matériaux les plus utilisés sont les métaux (acier, titane, aluminium), les polymères et la céramique. Ils peuvent être sous forme liquide (résine photosensible), de fils, de rubans ou de poudres. Vous pouvez en savoir plus sur ce procédé.

Les avantages de cette technique moderne

La fabrication additive est une méthode de production de pièces complexes, qui est difficile voir même impossible à réaliser avec les techniques plus traditionnelles comme les éléments architecturés. A ce titre, elle représente de nombreux avantages. En termes de coût, ce processus offre la possibilité de réduire les dépenses associées à la production en petite série, raccourcir les délais de conception et limiter les risques. Il permet également de faire baisser la consommation énergétique, les émissions de gaz carbonique (CO2), et d’économiser en matières premières. Cette technologie apporte une véritable révolution au niveau des centres de production en intégrant des solutions plus efficaces, rapides et économiques. Elle assure une meilleure gestion des approvisionnements et diminue le stock dans les entrepôts. En plus, la personnalisation des produits ou l’intégration de nouvelles fonctions ne nécessite aucune intervention d’autres étapes de travail. Ce qui réduit également le nombre des opérations d’assemblage.

Un véritable saut technologique pour différents domaines

Bon nombre d’entreprises décident actuellement d’adopter la technologie de fabrication additive. Si l’impression 3D n’intéressait auparavant que les grandes firmes, plus particulièrement les industries médicales, spatiales et aéronautiques, elle s’étend actuellement dans plusieurs autres domaines. Elle s’applique dans de nouveaux environnements tels que l’automobile, l’outillage, les biens de consommations ou encore l’énergie, à tel point que l’on peut envisager son essor dans un futur proche. La méthode de fabrication additive ou d’impression 3D atteint tous les secteurs industriels pour la production potentielle de leurs pièces complexes. En effet, ses techniques offrent la possibilité de créer des objets plus techniques et difficiles à réaliser, en termes de matières utilisées ou de formes avec un niveau de précision exceptionnel.

Jet d’eau : la machine idéale pour la découpe précise de matériaux
L’intelligence artificielle, un secteur d’avenir